Pour "souder" les pièces métal à la base plastique, Batteuse procède ainsi: la pièce rapportée est légèrement collée à l'Araldite en position, puis faiblement chauffée au fer...elle s'enfonce alors légèrement dans le logement préparé au foret ou à la lime et ne bouge plus ensuite ! … nous en avions marre de recoller 14 fois les marchepieds et autres pièces de détaillage. C'est parfait aussi pour les fût des tampons fonctionnels qui épousent parfaitement la traverse plastique.
Il faut évidemment doser la chaleur sans quoi tout fond très rapidement !
La suspension "trois points" n'est pas nécessaire car on réutilise les axes d'origine: leur débattement latéral (indispensable) garantie une excellente tenue de voie.

K50 Roco

 protoisation k50 6

Un K50 Roco ainsi transformé.
Axes d'origine Roco et pièces de détaillage freins Huet
Roues à rayons Club Proto.
Porte étiquette Huet

protoisation k50 4 protoisation k50 5

 Plat Stuttgart Fleischmann

Aspect du wagon à la sortie de sa boîte.
Le démontage
  La pièce Huet avant mise en forme et ajout des détails: cette base rectangulaire et franche garantit de bons alignements.
Pas mal de charcutage sur le châssis plastique pour réduire ou supprimer les pièces trop épaisses qui barrent la route aux platines de détaillage-frein...puis on chauffe doucement et ça se place précisément.
Les dessous chics... roues Club Proto et axe d'origine.
Roulement et franchissement impeccables .
Les coffres à ranchers ont été arasés pour donner un aspect plus français au wagon (pratique courante à la sncf). Après les modifications Proto le modèle est transfiguré.

Copyright © 2014. Tous droits réservés.